Christophe Avella-Bagur


Communiqué de presse

Christophe AVELLA-BAGUR            Calm Chaos               8 octobre  -  6 décembre 2016

 

Jean-Luc et Takako Richard ont le plaisir de présenter la quinzième exposition personnelle de Christophe AVELLA-BAGUR intitulée Calm Chaos du 8 octobre au 6 décembre 2016.

 

“La pureté pure est effrayante, sa rhétorique convoque uniquement la raison et fait écran au sensible. L’oeuvre, toute grande Oeuvre doit pénétrer le derme et proposer l’association sacrée de l’intelligible et du sensible.” C.A-B

 

Avec la présentation de certaines de ses nouvelles oeuvres créées depuis 2014, des sous-séries de l’ensemble Face FS, l’artiste élargit son univers visuel. Quand la série maintenant emblèmatique des Face FS a commencé en 2004-2005, une âme humaine en chair et souvent ensanglantée, essayait de prendre possession du visage d’un superhumain en gris métallisé d’une perfection standardisée. Il s’agissait de poser les bases d’une réflexion, d’une vision, d’une confrontation entre deux mondes que l’on sait dorénavant opposés : la standardisation opérée du monde et des individus face à la singularité de ces derniers. Peinture sans compromis comme chaque grande oeuvre picturale, cette confrontation projeta le spectateur dans un univers angoissant, par la force de la peinture, mais aussi parce qu’il l’oblige à faire face aux questions vitales et dérangeantes de notre époque.

 

Dans ces nouvelles peintures deux pans du travail récent sont dévoilés : Golgoth’Art et New Apostles.

 

Golgoth’Art présente des mises en scène de grands formats de l’atelier et de l’artiste lui-même.  Il y montre  à la fois le cheminement artistique avec des oeuvres en cours de réalisation, des mises en scène où l’artiste devient son propre modèle de références artistiques, historiques, religieuses, de l’histoire de notre civilisation. Plus que jamais il réalise pleinement aujourd’hui ce que l’artiste avait conceptualisé sous le terme d’ Hyper Painting: “Parce que la peinture se comprend comme un ”objet” de culture globale constitutif de l’histoire de toutes les civilisations, peindre ne peut être le simple fait d’une matière ou d’un engouement passager… au contraire “Hyper Painting” est le travail complet, libre, d’un médium renouvelé où tous les temps sont mêlés: passé, présent, futur. “Hyper Painting” c’est la totalité d’une culture qui fait de nouveau sens”.

 

La série New Apostles représente une galerie de portraits féminins, masculins de déclassés, de laissés-pour-compte d’une société contemporaine déclinante. Devant ces oeuvres globales où chacune d’entre elles condense la grande et la petite histoire, les mots empathie, présence,  s’imposent comme un diagnostic que chacun d’entre nous pourrait s’essayer d’apporter à lui-même et vis-à-vis du monde qui l’entoure. Là encore l’artiste nous met en face du monde réel sans possible échappatoire.

 

“L’artiste est un élu. A ce titre, il doit la vérité et la compréhension à ses contemporains.” C.A-B

 

 

Christophe Avella-Bagur est un artiste français né en 1968. Il a étudié à L’université d’Aix-en-Provence puis à la Sorbonne où il obtint un DEA. Depuis 1992 il expose régiulièrement à Paris et depuis 2012 à New York. Il expose également en Chine, Pays-Bas, Belgique, Allemagne, Japon. Ses oeuvres sont dans la collection permanente du Museum of New Art à Detroit où il a exposé. Il a exposé également au Bridgeport Art Center à Chicago, au Musée National de ShiJiaZhuang en Chine, au Musée d’art contemporain de Lyon, à l’Orangerie, Paris, au Lieu d’Art Contemporain à Narbonne, à la Villa Tamaris à la Seyne-sur-Mer, à l’Espace Van Gogh à Arles…