Communiqué de presse



Galerie Richard a le plaisir d’annoncer la première exposition personnelle de Li Wei dans le nouvel espace situé au 121 Orchard Street, New York, New York 10002. Beyond Gravity comprend dix oeuvres majeures de l’artiste de ses débuts à aujourd’hui et se tiendra du 9 octobre au 14 novembre 2015. Un vernissage avec l’artiste aura lieu le vendredi 9 octobre de 18 à 20 heures.

 

A propos de ses oeuvres Wang Chunchen, de l’Académie Centrale des beaux-arts de Chine a écrit: “ Li Wei est l’un des plus influents artistes contemporains de Chine et il s’est focalisé sur ses performances idiosyncratiques depuis 1999”.

 

Galerie Richard présente dix photo-performances que Li Wei a mis en scène entre 2000 et 2012 en Chine et dans le reste du monde. Elles attestent de la variété  et de l’universalité de ses sujets et de leur universalité et d’une créativité hors normes au delà des limites. L’art de Li Wei est vraiment fait pour New York, la cité de Batman et de Spiderman, une ville dans laquelle les compétiteurs repoussent les limites pour faire la différenceComme Léonard de Vinci qui inventa une machine pour permettre à l’homme de voler, les oeuvres d’art de Wei Li ont pour ambition de nous soustraire à la gravité terrestre. Elles peuvent effrayer, suscitant la sensation de chute (Icare) et de vertige. Elles peuvent être libératrices telles que la sensation plaisante de voler avec son corps. Ses photographies peuvent être humouristiques comme ces images de gravité inverse qui vous poussent vers le haut. Elles vous ouvrent toutes sortes de possibilities, telles celles de courir sur l’eau, de tenir debout sur un nuage comme un dieu ou les saints dans les peintures religieuses. L’exposition montre des oeuvres de ses débuts représentant la tête de l’artiste flottant dans l’espace. Deux d’entres elles relatent une relation entre l’artiste et une jeune femme.

 

Les oeuvres de Li Wei expriment un irrepressible besoin de liberté. En même temps il pense que dans une société qui change aussi vite que la Chine, beaucoup de gens ont la sensation de perdre pied et que rien ne leur est acquis. Ses photos questionnent nos perceptions de l’espace, par exemple en jouant avec des miroirs, et challengent les frontières  entre réalité et imaginaire. Li Wei embrasse aussi des sujets personnels comme l’amour, la famille, le Bonheur et la déception.

 

L’art de Li Wei est un processus difficile et complexe qui mixe acrobatie et photographie. Flottant dans les airs, au sommet d’un grate-ciel ou chûtant du ciel la tête en bas, parfois la tête enfoncée dans un vitrage ou dans le sol, l’artiste chinois mobilise des grues, des hélicoptères, des échaffaudages et des cables d’acier qui le tiennent par les chevilles et/ou d’autres parties du corps pour le tenir et l’empêcher de tomber, tout cela dans le but de realiser une image soigneusement pensée. Les seules manipulations numériques sont les suppressions des cables sur les photographies avec photoshop.

 

Li Wei est né en 1970 dans la province de Hubei et il déménagea à Pékin en 1993 où il vit actuellement. Il a suivi des Etudes de peinture à l’huile. En 1996 il rencontre le groupe avant-gardiste de l’East Village de Pékin et il commença à faire des performances dans les espaces publics. Les oeuvres d’art de Li Wei ont été exposées en Asie, Europe, Australie et Amérique du Nord. Récemment il a exposé au Ringling Museum of Art à Saratoga, Floride (2014), La Biennale de Venise (2013), le parc de la Villette, Paris (2012), le Katonah Museum of Art, Katonah (2012).