Communiqué de presse



Alice Stepanek & Steven Maslin                 Tour*Redetour                    17 janvier – 28 février 2009


La Galerie Jean-Luc & Takako Richard présente la troisième exposition personnelle du duo d’artistes allemand anglais Alice Stepanek & Steven Maslin au titre de « Tour*Redetour »  du 17 janvier au 28 février 2009. Alice Stepanek and Steven Maslin font partie de ces artistes qui traitent un seul thème: celui de la nature et de sa représentation, cela dès leurs débuts dans les années 80. Ils continuent d’explorer ces thèmes et approfondissent les rapports paradoxaux entre l’homme et la nature. Au moment où le réchauffement climatique n’est plus contesté, leurs peintures gagnent en intensité. Stepanek et Maslin ont suivi avec grand intérêt les développements scientifiques à ce sujet et les ont intégrés à leurs tableaux sous diverses formes.

Le spectateur est confronté à un paysage segmenté dans le sens vertical et même horizontal par des troncs d’arbres proéminents qui envahissent le premier plan et divisent l’image en plusieurs « cadres », renfermant chacun des paysages disparates. Certains de ces fragments renvoient à un filé horizontal d’une prise de vue à l’appareil photographique ou à la caméra, alors que les autres fragments sont stables et nets.  Certaines peintures récentes présentent des fragmentations verticales sans coupures de troncs. Parfois, les différentes parties sont assemblées par un lien formel ; d’autres fois, elles ignorent l’orientation du regard et les conventions visuelles, avec une ligne d’horizon à hauteur variable qui monte et descend sur la toile. On se retrouve dans des espaces-temps différents. Les ciels des nouvelles œuvres sont chargés de gros nuages blancs dynamiques. On pense aux ciels anglais des peintures de Reynolds. Parfois les troncs d’arbres sont en lévitation sans qu’on puisse comprendre ce qui arrive. On note le retour de la représentation humaine même si là encore le corps n’apparaît que partiellement. Enfin, une architecture originale de tour en forme de croix, illumine un ciel bleu sombre et se détache des ombres d’arbres. Le titre de l’exposition « Tour*Redetour » évoque non seulement la circularité mais encore l’égarement. Les artistes créent un espace pictural qu’il est difficile de dater  et dans lequel notre état demeure incertain. Ce n’est ni un idéal paradisiaque, ni une représentation de l’ère post-humaine. Avec des procédés de composition variés, ils suggèrent un monde familier et cependant disparate d’où émerge une vision dystopique plus qu’utopique, qui interroge la relation entre culture et nature.


Alice Stepanek and Steven Maslin sont soutenus par un nombre important de galeries au travers le monde et exposent régulièrement dans de nombreux musées et centres d’art ainsi que dans les foires d’art internationales.