Communiqué de presse



Yang Yi                             Uprooted                               2 mai – 15 juin 2013

 

Galerie Richard est heureuse de présenter la première exposition du photographe Yang Yi. Yang Yi est né en 1971 à Kaixan, une petite ville surplombant l’embouchure du fleuve Yangtze. En 2009 la ville natale de Yang fut complètement engloutie à cause du projet de barrage des Trois Gorges qui a déplacé plus de 1,2 millions de personnes et détruit 11 villes. Utilisant les techniques de la photographie et de retouche numérique, Yang Yi crée des portraits criants de vérité de Kaixan et ses habitants dans un univers sous-marin. 

 

A la première vue des photographies de Yang, l’œil doit s’adapter au rendu sombre et sépia. On voit un paysage mystérieux avec une ou un petit groupe de personnes portant des masques et des tubas. La lumière provient de la partie supérieure des photographies se répandant au travers l’eau en reflets fluides sur les murs d’une ville sous-marine. Ces images déconcertantes questionnent le spectateur d’une façon proche des photographies de Gregory Crewdson.

 

Les manipulations numériques du médium photographique de Yang Yi sont particulièrement appropriées car son travail artistique est profondément ancré dans sa propre vie. Son travail soulève la question : comment construction sa vie quand sa maison, ses racines , les souvenirs d’enfance sont perdus pour toujours? Yang répond en recréant un passé, capturant les paysages avant leur disparition et photographiant les personnes dans leurs activités quotidiennes. Même après que l’artiste ait transformé l’image en présentant les personnes sous l’eau les villageois gardent leur présence d’esprit et leur maintien élégant.

 

« C’est sur ce que nous avons en commun ici : notre accent, notre coriandre épicé, le signe de tête que l’on se donne, un petit signe  amical  de dire bonjour lorsqu’on se croise dans la rue, ces rues que nous avons traversé à côté de nos ancêtres qui nous ont conduit tout le long tel un troupeau ensemble… cette série a été créée pour toute cela. Ce sera ma mémoire personnelle. » 

                                                                                                                     Yang Yi

 

Yang rend et préserve l’atmosphère distincte de ce village bien-aimé comme une expression de défiance à la situation critique imposée et à cette destitution. Inspiré par les rêves, la documentation visuelle s’oppose à la réalité du site exproprié. La confrontation entre le passé et le présent transforme la topologie du paysage en un endroit de curiosité et d’appréhension. La série de Yang enregistre un témoignage qui nous hante, ce qui prouve la persistance de l’esprit humain.

 

La série Uprooted a été exposée récemment au San Jose Museum of Art, Californie, et au Katonah Museum of Art, New York au sein de l’exposition « Rising Dragon – Contemporary Chinese Photography ». Yang Yi a été exposé fréquemment en Asie, Europe, Canada et Mexique. L’artiste vit actuellement à Chengdu en Chine.