Galerie Richard

Julie OPPERMANN - 2011-2022

Œuvres exposées

Communiqué de presse

Julie OPPERMANN                 2011-2022                  2 septembre – 21 octobre 2023

Jean-Luc et Takako Richard sont heureux de présenter la deuxième exposition personnelle de Julie Oppermann à Paris, intitulée 2011-2022 du 2 septembre au 21 octobre 2023. Cette petite rétrospective montre l’évolution et la diversité de se recherche picturale en même temps que sa très grande cohérence. Issue d’une formation en neurosciences, Oppermann cherche avant tout à exposer les aspects immatériels et subjectifs de la perception visuelle et souhaite également vous montrer le processus créatif avec ses imperfections. Le travail d’Oppermann repousse les limites de la perception visuelle avec des formes formelles simples. Les effets scintillants résultant de la superposition et de la juxtaposition calculées de couleurs contrastées à travers des motifs géométriques répétitifs (principalement des cercles dans la nouvelle série) suscitent des images rémanentes, des scintillements optiques et des sensations désorientantes de mouvement et d’espace. Julie Oppermann s’inscrit dans l’histoire de la peinture optique à l’ère numérique.

D’une part les peintures font référence au numérique et semblent être des motifs d’interférence vectoriels générés par ordinateur; d’autre part, de près, elles révèlent une approche gestuelle et intuitive. Les glitchs, les bleus et les erreurs d’enregistrement rompent le champ illusoire du moiré, créant un bruit visuel et mettant également en évidence les outils de base utilisés : motifs de lignes scotchés, grille et peinture sur toile. Là où d’autres abordent des idées telles que le tramage, la pixellisation, la compression d’image, la perte et la corruption de données principalement par le canal plus évident des médias numériques, Oppermann réussit plutôt à produire ces phénomènes directement par le biais du médium de la perception lui-même. La faille, pour ainsi dire, se produit lors de l’observation de l’œuvre, en déformant le champ de vision du spectateur et en interférant avec sa capacité à “voir” et à regarder la peinture.

Née à San Francisco en 1982, Julie Oppermann vit et travaille à Berlin. Elle a obtenu une licence en beaux-arts à la Cooper Union et un master en neurosciences à l’université de Californie à Berkeley. En 2012, elle a effectué une résidence à la FAAP à São Paulo, un échange académique avec le professeur Robert Lucander à l’université des arts de Berlin et a terminé son M.F.A. au Hunter College. En 2013 et 2015, elle a présenté des expositions individuelles à la Mark Moore Gallery à Los Angeles. Elle expose régulièrement à la Galerie Stefan Roepke à Cologne et a régulièrement des expositions individuelles à Berlin. Ses œuvres sont exposées au Museum of Fine Arts Houston (TX), au Museum of Contemporary Art, San Diego (CA), au Museum of Art and History, Lancaster, CA, au Marjorie Barrick Museum of Art, Las Vegas, NV, à la Collection Jimenez-Colon (Puerto Rico)…

X

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et pour récupérer des statistiques de fréquentation. En poursuivant sur notre site web, vous acceptez notre politique de confidentialité