Galerie Richard
X
Contacter la galerie à propos de l'oeuvre

Chris FINLEY - Realtors

Communiqué de presse

Jean-Luc et Takako Richard ont le plaisir de présenter une exposition personnelle à Paris de nouvelles peintures de l’artiste américain Chris Finley intitulée “Realtors” du 20 novembre 2021 au 26 février 2022. Il représente des portraits d’agents immobiliers manipulés et déformés numériquement avec des logiciels d’imagerie et soigneusement peints avec de la peinture émaillée brillante. Chris Finley est un peintre majeur de cette génération qui a assimilé et absorbé les technologies et esthétiques numériques à la grande histoire de la Peinture. 

“Lorsque je commence à travailler à partir d’une seule image d’agent immobilier sur ordinateur (Adobe Illustrator) j’enregistre de nombreuses itérations de l’image en faisant des torsions et des tournoiements de formes vectorielles. Je vais parfois sauvegarder vingt versions ou plus. Je cherche une composition qui me surprenne, quelque chose que je ne pouvais pas imaginer d’abord. En examinant la vingtaine d’images je trouve généralement une à cinq versions particulièrement convaincantes. Mon processus donne naissance à des doublets, des triplets et des quadruplets.    

Comme parent, mari et éducateur vivant et enseignant dans la baie de San Francisco pour la plus grande part de ma vie, j’ai été témoin des changements radicaux économiques et sociaux apportés par la tech industrie locale.  Le tsunami d’argent qui s’est déversé en augmentant le coût de la vie a exarcerbé les inégalités de logement et déplacé de nombreux résidents qui y étaient depuis longtemps installés. La possibilité de vivre près de son lieu de travail est devenu un luxe seulement accessible à un petit nombre.  
Dans ma série de tableaux mettant en scène des agents immobiliers, ces gardiens des transactions de propriété, ont été reconfigurés à partir de photographies téléchargées, puis manipulées numériquement avec un logiciel d’imagerie. Les peintures finies donnent lieu à des compositions humouristiques et grotesques dont les traits déformés du visage évoquent une critique subtile des structures de pouvoir inéquitables au sein de l’industrie du logement. 

 La plupart des images que nous voyons aujourd’hui sont vues sur un écran et sont des traductions du monde réel au numérique. Je m’intéresse à la reproduction physique de l’image numérique et à la façon dont cette traduction de l’image numérique à l’objet matériel se présente dans l’espace physique. 

J’ai été formé et j’ai travaillé comme peintre d’enseignes dans les années 1980. La peinture émaillée brillante que j’utilise actuellement est employée par les peintres d’enseignes traditionnels. Mon utilisation de cette forme d’art désuète sert d’antidote de faible technologie à la production de design numérique fluide que j’utilise pour construire les images avant de les peindre à la main. »                                                                                                               Chris Finley                     

Chris Finley fait partie d’une génération de peintres qui ont examiné et intégré les technologies numériques dans les pratiques artistiques traditionnelles.Son travail a été documenté dans des revues et des livres pour sa contribution à l’évolution de l’histoire de la peinture.Son travail a notamment été présenté dans le livre « Digital Art », publié par Thames & Hudson en 2015.L’auteure, Christine Paul, est conservatrice adjointe des arts médiatiques au Whitney Museum of American Art de New York et professeure à la School of Media Studies de la New School de New York.  

Christine Paul déclare dans le texte : « Le processus de travail de Finley reflète les limites inhérentes au menu restreint des logiciels d’imagerie : en travaillant dans les limites d’un ensemble d’options déterminant la couleur, la forme et la forme, Finley combine des éléments qui sont manipulés numériquement par rotation ou copie.L’artiste recrée ensuite la composition sur toile et mélange les couleurs pour se conformer à la palette numérique.Les résultats sont des peintures où l’artisanat traditionnel se mêle aux formes nettes et aux champs de couleurs de la peinture générée par ordinateur. » 

 Chris Finley a également participé à l’exposition intitulée « Post-digital Painting » organisée par Joe Houston au Cranbrook Art Museum en 2002-2003.Je cite le livre de Joe Houston : “ Les créatures agitées de Chris Finley naviguent dans un environnement où l’espace, la matière et le temps se rencontrent dans des conflits violents. Ses peintures circonscrivent le monde bizarre de l’espace de jeu, cet environnement multicouche et sans ombre familier à une génération sevrée sur Space Invaders.Cette réalité virtuelle assemblée à partir de code mathématique et traduite dans l’interface graphique du tube cathodique offre le paysage futuriste de la vision cybernétique de l’artiste.” 

X

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et pour récupérer des statistiques de fréquentation. En poursuivant sur notre site web, vous acceptez notre politique de confidentialité